SEUIL DE CRISE "SÉCHERESSE" ATTEINT PAR ARRÊTE DU 7 AOUT : CE QU'IL FAUT FAIRE / NE PAS FAIRE

> Retour à la liste

Vie municipale & citoyenne, Environnement & cadre de vie

La Préfecture de Seine-Maritime a constaté, à l’appui de l’arrêté du 7 aout 2017, le franchissement du seuil de crise concernant les eaux superficielles et elle a donc prescrit les mesures coordonnées de surveillance, de limitation et d’interdiction provisoires des usages de l’eu dans la zone d’alerte n°1 de la Bresle, qui comprend la ville de Malaunay.

Le seuil d’alerte sécheresse avait été constaté par un arrêté préfectoral ce jeudi 15 juin. L’arrêté du 7 aout le remplace. Les très faibles précipitations cet automne et cet hiver amènent aujourd’hui à des niveaux d’eau particulièrement bas de nos cours d’eau et nappes souterraines. Des restrictions de l'usage d'eau s’appliquent à Malaunay dès à présent.

A noter que les limitations d’usages s’appliquent à tous, particuliers, entreprises, services public et collectivités. Elles concernent les installations classées pour la protection de l’environnement, mais ne concernent pas les prélèvements destinés directement à la prévention et à la lutte contre les incendies.

Ainsi pour les particuliers et collectivités, les restrictions visent les usages suivants : lavage des véhicules, des voies et trottoirs, nettoyage des terrasses et façades, arrosage des pelouses et espaces verts, terrains de sports et jardins potagers, alimentation des fontaines publiques, travaux en rivière, remplissage des piscines. 

Pour les consommations liées aux usages industriels et commerciaux, les restrictions visent les usages suivants : arrosage des golfs, remplissage des plans d’eau à caractère commercial, et limitation de la consommation d’eau au strict nécessaire (eau potable, sécurité et sanitaire) pour les industries, commerces hors installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE).

Des contraintes sont mises en place concernant les rejets dans le milieu, pour les travaux en rivière, les vidanges des piscines et plans d’eau, les rejets industriels et stations d’épuration industrielles.

Pour les consommations agricoles, la gestion des ouvrages hydrauliques, les activités nautiques, des restrictions d’usage spécifiques sont notifiées dans l’arrêté du 7 aout 2017. De la même manière, la surveillance renforcée sur l’alimentation en eau potable est préconisée.

L’arrêté du 7 aout 2017 remplace celui du 15 juin 2017, et reste valable jusqu’au 31 décembre 2017.

Retrouvez l'Arrêté du 7 aout 2017 à partir sur le lien suivant.

Retrouvez d'autres conseils et recommandations dans le guide pratique.