Budget en cours

Le budget primitif 2016 a été voté lors du conseil municipal du 23 mars dernier.

Il s'élève à 10 879 672.08 €, avec une section de fonctionnement équilibrée à 7 257 102.09 € et une section d’investissement à 3 622 569.99 €.

Maitriser dans un contexte contraint

S’agissant des recettes de fonctionnement, Guillaume Coutey, Maire, a rappelé que la principale dotation de l’Etat aux collectivités locales, la dotation globale de fonctionnement, marquait une nouvelle baisse pour s’établir à 852 576 € contre 982 296 € en 2015. La ville bénéficie par ailleurs, d’une dotation exceptionnelle au titre du Programme du Ministère du Logement appelé « Maires bâtisseurs » pour un montant d’un peu plus de 68 000 euros.

La prévision des recettes issues de la fiscalité directe locale, à savoir la taxe d’habitation et la taxe foncière, est fixée à 2 610 259 €, dont les élus ont voté le maintien à l’identique des taux communaux pour la 13ème année consécutive.

Budget1

Améliorer les conditions d'apprentissage

Les dépenses de fonctionnement ont de nouveau fait l’objet d’une attention minutieuse, avec en particulier les dépenses de personnel avec une prévision quasi-identique à 2015, malgré l’augmentation de certains taux de cotisation patronale.

La baisse de l'endettement de la commune se poursuit comme en témoigne le recul des dépenses liées aux intérêts de la dette communale dont l'encours s'établit à 3,5 millions d'euros.

Cette maitrise des dépenses de fonctionnement, alliée à une mobilisation de financements extérieurs permettent à la commune de présenter un programme ambitieux d’investissements. Le maire a ainsi réaffirmé l’engagement de la commune pour poursuivre ses efforts en matière d’éducation.

Guillaume Coutey résume ainsi les principaux chantiers lancés à Malaunay cette année "En investissement, les principales opérations prévues concernent des travaux pour le groupe scolaire Olivier Miannay : 130 000 € seront consacrés à la sécurisation de l’enceinte scolaire avec l’installation d’une clôture plus haute, de système d’accès par badges pour les personnes dument autorisées à entrer sur le temps scolaire. L’installation de toitures solaires pour près de 300 000 €, la création d’un nouveau réseau d’eau potable, le changement de l’éclairage intérieur avec des lampes LED estimé à plus de 100 000 € complètent un programme qui contribuera à donner un nouveau

visage à cette école." L’école Georges Brassens sera également concernée par des travaux de rénovation énergétique pour près de 60 000 €, avec notamment le changement des portes d'entrée de l'école.

Réduire la facture énergétique des bâtiments communaux

Envisagé depuis plusieurs années, une étude de l’association Normandie Biomasse ayant conclu en 2014 à l’intérêt économique et environnemental d’un tel projet, la commune va construire à proximité de l’école Miannay, une première chaufferie bois à laquelle seront raccordés la piscine, le gymnase Batum, le groupe scolaire Miannay, le centre Boris Vian. À l’école Brassens une autre chaufferie qui alimentera le groupe scolaire et l’école de musique sera installée. Le montant des travaux pour les deux chaufferies est estimé à plus d’un million d’euros.