Vieux moulin, usine Offroy, Chateau de Frévaux

De nombreux lieux et bâtiments font la richesse de la ville. Le Vieux Moulin, reste de l’usine Pellerin, l’usine Offray aujourd’hui occupée par l’entreprise Legrand Normandie, le château de Frévaux, peuvent agrémenter votre promenade dans notre ville à la campagne.

Vieux Moulin

Ce « Vieux Moulin » est tout ce qui reste de l'ancienne usine Pellerin. Au début du 19ème siècle, M. Pellerin était propriétaire de tout l'espace situé entre la route de Dieppe et la rue G Pellerin actuelle (parc, zone du parc, stade… à partir de la rue du Dr Le Roy) et de différentes propriétés.

Lors de la démolition de l'usine, en 1990, le moulin fut conservé pour une future réhabilitation. En 1893, M. Pellerin, pour des raisons de rendement, a remplacé la roue à aubes (identique à celle de la corderie Vallois) par une turbine. Cette turbine, rénovée après la guerre 39-45, est toujours présente, elle est sous le bâtiment. Cette « roue horizontale » fournissait l'énergie mécanique nécessaire au fonctionnement de l'usine et avec un alternateur, on pouvait fabriquer de l'électricité. Si la rénovation de ce moulin est menée à son terme, cette turbine sera seulement utilisée pour obtenir de l'électricité.

Vieux-moulin

Usine Offroy

Depuis 1973, l’entreprise Legrand Normandie occupe l'ancienne usine Offroy. Sur le site, dès 1820, on trouvait 2 moulins qui furent successivement, moulin à blé et moulin à Alizary utilisés ensuite pour le fonctionnement de la filature.

L'alizari est une plante dont la racine pulvérisée porte le nom de garance. On obtenait ensuite un colorant rouge utilisé en particulier par l'armée pour teinter les pantalons de l'infanterie de ligne et ce jusqu'en 1915.

OFFROY s'y installa en 1878. En 1899, il fit construire le bâtiment où est actuellement LEGRAND NORMANDIE.
En 1958, 428 personnes y travaillaient, mais en 1969, ce fut la fermeture de la filature et du tissage. La cheminée fut abattue en 1970.

Usine-Offroy

Château de Frévaux

Le « château de Frévaux » dominait Malaunay. Il était situé « au-dessus » du lotissement les « Beaux sites », « devant » le club hippique La Ferrière. Il fut construit, ou au moins agrandi, par Emile DELAHALLE qui fut maire de Malaunay de 1848 à 1864. Après la guerre 39-45, il fut transformé en appartements. En 1974, lors de son achat par la commune, il était en très mauvais état et fut démoli quelques années plus tard.

Chateau-Frevaux