Acheter bio et local / AMAP

Depuis 2009 la Ville progresse dans ses démarches d'achat, de plus en plus bio et local. Les circuits courts et la labellisation bio sont en effet les gages d'une meilleure alimentation pour nos enfants, de plus de goût et d'apport nutritif de qualité. Les collectivités doivent être parmi les premières à s'engager vers une alimentation plus saine, qui bénéficie aussi au développement d'emplois locaux et non délocalisables.

Objectif 50% de bio et local à la cantine en 2018

Malaunay-bio-local

L'introduction de denrées alimentaires issues de l'agriculture biologique dans les menus des cantines scolaires remonte à 2009. Au départ la fréquence était d'un plat bio par mois, puis les services ont inséré des produits bio au fil des semaines pour atteindre en 2012 l'objectif de 20 % de « bio » dans les menus.

Les marchés de restauration collective passés depuis ont tenu de plus en plus compte des critères de développement durable en particulier en demandant à chaque fournisseur de présenter sa gamme de denrées issues de l'agriculture biologique.

Cette approche volontariste a permis d'atteindre 30 % de denrées alimentaires bio dans les menus dès 2015.

Aujourd'hui, un certain nombre de denrées sont systématiquement bios (label AB). C'est le cas des pâtes, du riz, de la semoule, des compotes, du lait, de l'huile d'olive. Une partie des légumes est achetée directement à un agriculteur bio de la commune.

Le développement des circuits courts représente en effet un axe fort de la politique d'achat de denrées alimentaires pour la restauration collective. C'est en particulier le cas pour les produits bouchers : bœuf de race normande, veaux, agneaux et porcs du val de Sées dans l'Orne élevé sur paille et à la farine d'orge. Ces produits sont issus de la filière NVH (Viandes Normandie Héritage), des animaux nés, élevés, abattus, préparés dans un rayon de 100 kilomètres autour de Rouen. Les pommes de terre fraîches viennent de Froberville près de Fécamp, voire de Saint-Jean du Cardonnay.

Malaunay-bio-local2

L'objectif de 50 % de bio dans les cantines que la commune s'est fixée pour 2018 représente un défi de taille qui ne tient pas seulement au coût des denrées alimentaires bios qui restent encore plus chères que les denrées issues de l'agriculture conventionnelle, même si les prix se rapprochent. L'essentiel réside dans le temps de préparation des repas bios. La préparation reste en effet beaucoup plus intensive en main d'oeuvre que pour des repas dits plus conventionnels et plus « préparées ». Une des voies envisagée pour les années à venir consiste à introduire progressivement davantage de protéines végétales en substitution aux protéines carnées (animales) dans les menus. Le fameux « Tofu » est depuis quelques années largement dépassé par des préparations et des mets « végétariens » aux qualités gustatives et nutritionnelles appréciées des professionnels de la nutrition et des enfants ! 

Rejoindre une AMAP

Paniers de légumes bio et locaux

Après deux réunions publiques en mai 2017 où les personnes intéressées ont défini collectivement le prix, l'organisation et le rythme de distribution des paniers, l'AMAP (Association pour le maintien d'une agriculture paysanne) de Malaunay est née, avec l'aide de Marie Mabille, Animatrice pour le réseau des Amap et le couple de maraîchers d'Emanville, Alina et Laurent Delaporte !

La première distribution s'est tenue le 6 juin et depuis rendez-vous est pris pour les 22 "Amapiens" inscrits (adhérents à l'AMAP) pour retirer leur panier le mardi de 18h à 19h30 à la salle commune de la Résidence Les Tilleuls.

Si vous êtes intéressés par cette nouvelle forme d'alimentation bio et locale, vous pouvez contacter le coordinateur Benoit FORCUIT : amapdemalaunay@gmail.com / 06 79 93 95 43. ll reste quelques places qui se rempliront vite.

Les AMAPs permettent d'assurer une agriculture de qualité localement et de se nourrir avec des produits frais et bio toute l'année.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi trouver des informations utiles et l'agenda des événements locaux sur le site du réseau des AMAP de Haute-Normandie.