Eduquer et sensibiliser

UNE LUCIOLE QUI PRODUIT DE L'ENERGIE ET POLLINISE LA DEMARCHE : LUCIE T'ERGIE

Manager la transition-eduquer _lucietergie

La Mascotte Lucie T’ergie, a été créée pour permettre aux malaunaisiens d’identifier la démarche. Elle a été déclinée depuis pour s’adapter aux besoins de communication (indicateurs, objets promotionnels, affichages, mobilier et jeux urbains…).

Manager la transition-eduquer _lucietergie jeux parc

PARTICIPATION À DES SÉMINAIRES, RÉUNIONS DE SENSIBILISATION DES ÉLUS ET DES AGENTS ET APPORT DE RETOUR D’EXPÉRIENCE

Manager la transition-eduquer _seminaires

Dans la recherche de solutions pour le développement durable de son territoire, la ville de Malaunay a souhaité encourager les démarches de benchmarking et d'échange d‟expérience des agents et des élus. Leurs participations, en tant que visiteurs ou intervenants à des colloques (assises de l'énergie, journée Ran-coper, Journées régionales du développement durable, conférence environnementale …) ou des réunions de partage d'expérience (journée nationale du label, Alternatiba, Eductour Métropole Rouen Normandie, formations auprès de services de l'état, etc.) permet à la collectivité en valorisant ses ressources, de maintenir une forte mobilisation de ses équipes dans la démarche Cit'ergie.

Manager la transition-eduquer _seminaires2

THE PLACE TO C

Manager la transition-eduquer _placetoC

Manager la transition-eduquer _placetoC2

Du 30 novembre au 11 décembre 2015, à Paris, les délégués de 195 pays ont décidé d'un accord mondial sur le climat prenant la suite du Protocole de Kyoto et visant notamment à contenir la hausse de la température globale sous la barre des 2 degrés.

Au-delà de la reponsabilité propre aux dirigeants de la planète pour parvenir à cet accord ambitieux, juste, contraignant et crucial pour l'humanité, la ville a souhaité rappeler l'importance de l'engagement des collectivités territoriales, des représentants de la société civile, de la grande communauté des « passeurs » pour rendre le changement d'époque qu’entraîne un accord à la hauteur des enjeux, aussi désirable que profitable au plus grand nombre.

Et plus qu'un simple rappel des enjeux il s'agissait de mettre surtout en avant les solutions d’aujourd’hui et de demain, éprouvées et reproductibles, en faveur du climat dans les domaines de l'énergie, de la mobilité, de la construction, de l'alimentation, de la formation et de l’économie.

Cette initiative portée par la commune de Malaunay, soutenue par l'ADEME, labellisée COP 21, et soutenue par une quinzaine de partenaires a pris la forme d'une exposition interactive et 3D, gratuite et accessible à tous. Elle a ouvert ses portes du 17 novembre au 11 décembre dans le forum du centre Boris Vian sur près de 400 m2 d'exposition.

Le parcours se voulait donc pédagogique et accessible dès 8 ans, usant de tous les moyens nécessaires pour vulgariser les thèmes et concepts présentés (animations et ateliers, maquettes, choix de termes simples, représentations imagées et artistiques…).

Cop 21 et changements climatiques

  • Rappel des enjeux de cette 21ème conférence des parties appelée COP 21
  • Présentation du phénomène de l'effet de serre
  • Salle des cartes du climat qui permer aux visiteursafin de mesurer l'intéraction et les liens de causalité entre certaines des conséquences du réchauffement et leur inégale répartition géographique.

Manager la transition-eduquer _placetoC3

Les énergies pour demain

Manager la transition-eduquer _placetoC4

  • Quel avenir pour les énergies fossiles responsables du réchauffement climatique ?
  • Comment passer à un modèle énergétique plus propre, appuyé sur les énergies renouvelables, plus sobre du fait des économies d'énergies réalisées et plus efficace grâce aux progrès techniques et de l'ingénierie et une réglementation plus exigeante ?
  • Cette transition énergétique en marche concerne naturellement l'essentiel des activités humaines. L'alimentation, l'habitat, la mobilité, l'économie ⑦. La visite se poursuivra donc par un panorama des principaux enjeux qui se posent et les solutions qui émergent sur ces 4 grands domaines.

Se nourrir

Manager la transition-eduquer _senourrir

  • Comment nourrir les 9 milliards d'habitants attendus pour 2050 alors que les rendements et les terres agricoles régressent globalement ?
  • Comment réduire les gaz à effet de serre dans nos assiettes ? En changeant nos habitudes alimentaires, en orientant nos choix vers des produits moins émetteurs et en limitant le gaspillage alimentaire, en interpelant les collectivités pour avoir dans les cantines des menus équilibrés avec des aliments plus respectueux de l’environnement, en inventant des villes plus autonomes au niveau alimentaire, voir des villes comestibles.

Habiter

Manager la transition-eduquer _habiter

  • Alors que la population urbaine mondiale ne cesse de croître, quelles manières de bâtir et d'habiter rendront les villes plus durables et capables de s'adapter au changement climatique.

Manager la transition-eduquer _habiter2

  • Contrairement aux idées reçues, nous pouvons tous agir sur la réduction des consommations d’énergie de notre logement. Grâce à une meilleure connaissance des bons usages et une volonté de changer ses comportements, réduire ses factures d’énergie sans intervenir sur le bâti ou engager de lourds travaux est possible.
  • Comment enfin ces territoires produiront plus d'énergie en particulier renouvelable qu'ils n'en consommeront ?

Se déplacer

Manager la transition-eduquer _sedeplacer

  • Les transports routiers génèrent 26 % de la totalité du CO2 rejeté en France. La voiture dont la part s'agissant de ces rejets est de 75 %, est immobile 97 % de son temps et ne transporte qu’une seule personne dans 75 % des cas.
  • Réussirons-nous à nous libérer du « tout-auto » même si elle devient électrique et laisser la voiture plus souvent au garage alors que de plus en plus d'alternatives existent et que le passage d'un mode de transport à un autre est facile et pratique. Sachons les combiner et élaborer des solutions économiques respectueuses de notre environnement, simples et conviviales.

Apprendre et travailler

Manager la transition-eduquer _apprendre

Manager la transition-eduquer _apprendre2

  • Combien d'emplois seront créés et sur quels métiers pour répondre aux nombreux défis posés par la transition énergétique et écologique de l'économie ?
  • Comment répondre à cette question et envisager une bonne orientation alors même que l'on nous dit que 60 % des métiers de demain, pour 2030 du moins, n'existent pas.
  • Le visiteur est amené à découvrir 5 de ces « possibles » métiers de demain, entre le permaculteur et le chasseur de pollution. Puis, il sera invité à aller à la rencontre de nouvelles manières d'apprendre qui aideront à faire émerger une économie verte et bas-carbone .

Un comité de validation scientifique et pédagogique composé de représentants de l’ADEME Haute-Normandie, de la DREAL de Haute-Normandie, de l’Agence Régionale de l'Environnement de Haute-Normandie, de Sciences action Haute-Normandie, de l'association Cardère, de la fédération Haute-Normandie Nature Environnement, de l'Agence Locale de l'Energie et du Climat de l'Eure (ALEC 27) a été chargé de valider outre les différents supports écrits et graphiquement réalisés pour l’occasion, de « composer » le parcours offert aux publics en particulier aux enfants. L'ensemble de ces partenaires a mis à disposition une grande partie des ressources présentées.

Cette exposition a reçu par ailleurs le concours technique et gracieux de divers entreprises innovantes de la région qui « travaillent » sur les questions abordées (Nutriset, Lucibel, Kbane).

La commune a été accompagnée pour la réalisation des nouveaux supports et l'impression, par une agence de communication « éthique » (Agence Zigzag) et pour l'installation, les éléments de décors et les mises en espace par des scénographes-plasticiens (compagnie les Plastiqueurs) qui ont travaillé uniquement à partir de lumières LED et de matières recyclées ou biosourcées.

LA PROMOTION DU SCÉNARIO NÉGAWATT

Manager la transition-eduquer _negawatt

Partageant une réelle proximité avec le scénario négawatt, la commune de Malaunay et la Coopérative Enercoop Normandie, fournisseur d'énergie 100% renouvelable ont proposé, pour la première fois dans la région, une conférence-débat autour de ce travail prospectif avec Raphael CLAUSTRE, membre de la compagnie des NégaWatt, Délégué Général du Réseau pour la transition énergétique.

Fondée en France en 2001, l'Association négaWatt regroupe un grand nombre d'experts du domaine de l'énergie, mais également des économistes, sociologues, urbanistes, etc... qui mettent en commun leurs compétences pour proposer un scénario de transition énergétique et des mesures politiques associées.

Son travail d'expertise reconnu lui a permis de prendre part à de nombreux débats sur la politique énergétique nationale, comme le Grenelle de l'Environnement en 2007 et le Débat National sur la Transition Énergétique en 2013 où le scénario négaWatt a été retenu comme l'une des 4 trajectoires énergétiques étudiées.

Le « scénario négaWatt » est un scénario de transition énergétique sur la période 2010-2050. Il détaille une trajectoire permettant de se passer à terme de l'énergie nucléaire et de diviser par 15 le recours aux énergies fossiles.

Son principe est d'abord de prioriser les besoins et les services énergétiques essentiels (sobriété), privilégier les chaînes énergétiques efficaces de la ressource à l'usage (efficacité) et enfin de produire et substituer par des énergies de flux et non de stocks (renouvelable).

Cette vision prospective a déjà inspiré les politiques de quelques territoires pionniers en matière de transition énérgétique et nombre de promoteurs d'un développement citoyen des énergies renouvelables.

DE l'OPERATION RAMENE TA VIELLE AMPOULE A WATTY A L'ECOLE

Manager la transition-eduquer _wattyecole

Le lundi 12 et mardi 13 décembre 2016, la ville de Malaunay s’est engagée pour la sensibilisation des enfants aux économies d’énergie, en partenariat avec EDF, ECO CO2 et l’ADEME.

Lors de cet évènement, étaient présents Guillaume Coutey, Maire de Malaunay, Philippe Vauchel, Inspecteur de l’éducation nationale - Académie de Rouen, Isabelle Senn Zilberberg, du programme Watty à l’école, Eddy Poitrat, membre de l’ADEME, ainsi qu’Éric Bienaimé, Correspondant Solidarité EDF.

Manager la transition-eduquer _distribled

Suite au succès de la première distribution d’ampoules LED aux habitants de Malaunay en mai dernier, la ville a en effet souhaité réitérer l’opération, cette fois-ci à destination des plus jeunes. L’évènement baptisé « Ramène ta vielle ampoule ! », préfigurant le programme Watty à l’école, a ainsi permis de réunir 620 élèves, venant des deux groupes scolaires de Malaunay. Les enfants ont pu recevoir des éco-kits comprenant notamment un thermomètre EDF, une ampoule LED et un flyer explicatif sur les économies d’énergie, en échange de la remise d’une vieille ampoule.

Cette opération a été lancé avec en ligne de mire le programme Watty à l’école.

Labellisé par le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie, le programme Watty à l’école représente le 1er programme de sensibilisation aux économies d’énergie, destiné aux enfants. Il impliquera ainsi, dans la suite de cette action de sensibilisation menée avec la distribution des ampoules LED, 4 classes Malaunaysiennes. La convention Watty à l’école a donc été signée le même jour en mairie, avant de voir le groupe se mettre au travail avec les enseignants concernés.

Pour rappel, la convention Watty à l’école permet de décliner :

  1. la mise en place d’ateliers de sensibilisation et d’animations courtes, dites les minutes « économise l’énergie »,
  2. l’organisation d’événements communs mis en place au sein de l’école : distribution gratuite du Maxi kit « econEAUme », action « Gros Pull »,
  3. une participation à un éco-concours national,
  4. la responsabilisation des enfants lors de la mise en place de gardiens de l’eau et de la lumière dans les classes.

Grâce à ce programme, enfants mais aussi parents sont sensibilisés aux économies d’énergie. La faculté de réaliser des économies grâce à̀ l’installation du matériel hydro-économe contenu dans le maxi-kit représente par exemple, 150 € par an en moyenne pour un foyer de 3 personnes. Ainsi, en 2014, 98% des foyers interrogés ont affirmé avoir réalisé des économies.

MALAUNAY TERRITOIRE DE L'ECONOMIE POSITIVE

Manager la transition-eduquer _usinelegrand