Equipe mobilité

Retrouvez les 10 salariés de l'entreprise Nutriset, implantée sur Malaunay, qui ouvrent la voie vers de nouvelles mobilités pour les trajets domicile-travail et de loisirs !
Coachés par Anne-Sophie De Besse, experte mobilité à l'Agence Régionale de l'Environnement et Alexandre Baudoi, chargé de mission Climat-énergie à Malaunay, ils vont tester et entrainer avec eux leurs collègues vers de nouveaux modes de déplacement. Covoiturage, train, vélo, retrouvez leurs expériences et inspirez-vous !

Equipe-mobilite

Article rédigé par l'équipe mobilité pour faire part de sa démarche

Travailler dans une agro-industrie localisée dans un écrin de verdure, représente une opportunité de réflexions sur nos modes de vie… à la campagne bucolique s’imposent (ou s’opposent) des contraintes de mobilité qui nous font rapidement réaliser notre dépendance aux véhicules…

Soucieux de la préservation de notre environnement, de la qualité de l'air et des ressources, tant pour nous-mêmes que pour les générations à venir, notre groupe a choisi de remettre en question la « suprématie de l’automobile ». L’évènement « Malaunay : la transition prend ses quartiers » et les dynamiques qui l’ont façonné nous donnent l’occasion de questionner nos rythmes de vie dans un monde en accélération, où le « confort quotidien » (et l’individualisme) joue(nt) souvent au détriment de notre environnement…

Prendre soin de la nature nous permet d’être actifs et de rester en bonne santé : à nous à travers nos choix et nos activités de la préserver autant que possible avec les moyens qui nous sont accessibles. Nous avons fait le choix d’optimiser nos trajets du quotidien via le (petit) train (bleu), ou encore le vélo… Un petit noyau de co-voyageurs – co-voitureurs s’est créé dans le pays de « cows »… D’humeur dynamique, la petite équipe a pu aussi apprécier la corrélation entre pratique à caractère écologique et économie, (cf. diminution conséquente du nombre de plein d’essence).

Lorsque le printemps s’installe en Normandie, puis l’été aux journées longues et lumineuses, l’une de nous prend sa bicyclette, longeant en grande partie le Cailly pour venir travailler (trajets combinant TER + vélo le matin, puis retour en vélo). C’est un réel bonheur d’emprunter ces chemins de charmes … D’autres employés (habitant dans un rayon de quinze kilomètres) se sont laissés tenter par l’aventure cyclique, qui contribue à notre bien-être quotidien…

Nous réfléchissons également à comment ne pasprivilégier la voiture individuelle, souvent occupée par une seule personne, pour se rendre à un lieu de réunion. Comment trouver l’équilibre entre une solution purement numérique mais sous une forme déshumanisée telle que la téléconférence, et une solution de ralentissement de notre rythme en considérant le trajet comme du temps de travail et non pas comme une perte de temps ?

Serait-il envisageable de proposer, comme solution pour les collaborateurs domiciliés à Rouen, de créer un tiers-lieu facilitant le télétravail (mais pas à la maison) ? Ce lieu serait ouvert aux collaborateurs du Groupe Nutriset, et pourquoi pas à d’autres sociétés implantées à Malaunay, avec des collaborateurs domiciliés à Rouen, qui cherchent également des solutions.

 Il s’agirait de passer quelques jours par mois- contribuant ainsi à réduire l’empreinte carbone tout en rendant l’exercice de télétravail moins « solitaire ».